LES ENERGIES RENOUVELABLES

Emission non polluante, indépendance ou transition énergétique, innovations technologiques, électricité solaire, solaire thermique...
Le 21ème siècle sera connu et reconnu comme l'ère des énergies renouvelables.

Les énergies renouvelables sont des énergies inépuisables n’engendrant aucun déchet ni émission polluante. Ces énergies participent ainsi à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2 dans notre atmosphère. Les énergies fossiles comme le gaz, le charbon et le pétrole s’appauvrissent dans le temps et mettent plusieurs millions d’années à se régénérer.

En plus, l’accroissement de la production de gaz carbonique dans l’atmosphère entraine un réchauffement et un dérèglement climatique. L’État a donc mis en place le "Grenelle de l’Environnement" afin de prendre des mesures sur le long terme pour le bien-être de notre planète.

La loi relative à cette transition énergétique, pour la croissance verte, va permettre à la France de renforcer son indépendance énergétique tout en ayant un effet positif sur la croissance et l’emploi.


Le soleil, une énergie propre et inépuisable

Le soleil est une énergie renouvelable gratuite, disponible partout et non polluante. Grâce aux dernières innovations technologiques, elle est aujourd’hui utilisée pour produire de la chaleur (solaire thermique) ou de l’électricité (solaire photovoltaïque). L’urgence de réduire les émissions de gaz à effet de serre a poussé la France à prendre des mesures volontaristes pour exploiter rapidement et efficacement cette énergie. A l’heure du débat national sur la transition énergétique, le photovoltaïque ouvre la voie vers une production raisonnée et durable de l’électricité.


Transformer les rayons de soleil en électricité

Le photovoltaïque est une technologie qui permet de convertir l’énergie solaire en électricité grâce à l'utilisation de cellules solaires. Ces dernières absorbent le rayonnement solaire et le transforment en courant électrique continu, converti en courant alternatif 220 volts grâce un onduleur. L’électricité produite est alors auto-consommée ou réinjectée dans le réseau public, ce qui permet de percevoir les revenus de sa production.